Preg-Life-9

Le dépassement de terme

Karin Norrbrink

ByKarin Norrbrink

Sage-femme

On vous a donné une date à laquelle votre devriez donner naissance à votre enfant et enfin rencontrer ce petit être que vous attendez depuis si longtemps. Le jour J approche et à l’attente interminable s’ajoutent la fatigue, les douleurs, voire la frustration. Votre corps et votre moral sont sous tension. Le jour J arrive et rien ne se passe : la rencontre tant espérée n’a pas lieu.

Il peut être utile de se rappeler que la date d’accouchement présumée n’est qu’une estimation et que la plupart des femmes dépassent le terme lorsqu’elles attendent leur premier enfant. Si beaucoup de femmes le vivent comme une frustration, il existe pourtant des avantages à dépasser le terme et à laisser le corps mettre l’accouchement en route lorsqu’il est prêt.

Dès les premiers temps de la grossesse, votre corps s’est préparé et adapté en vue de donner naissance à l’enfant. Les articulations du bassin s’assouplissent sous l’effet d’une hormone appelée la relaxine et deviennent plus mobiles. Vers la fin de la grossesse, lorsque la tête de l’enfant descend dans le bassin pour s’y loger – cela peut arriver – cette région du corps se relâche encore plus. Le temps joue en votre faveur, alors ne soyez pas trop impatiente. Le col de l’utérus peut ainsi « mûrir » et gagner en souplesse. Ces deux processus dans votre corps mettent tous les atouts de votre côté et n’ont qu’un but : permettre un déroulement optimal de l’accouchement.

L’enfant a peut-être besoin de quelques jours supplémentaires pour se préparer. Au cours de l’accouchement, l’enfant effectue quatre rotations dans le bassin. La première est la flexion de la tête, le menton contre la poitrine. Cette première rotation – la flexion de la tête – se produit souvent avant les premières contractions. On dit que l’enfant se positionne dans le bassin. Il « se fait plus petit » pour que la descente rencontre le moins de résistance possible. Tout comme vous, l’enfant doit se préparer et s’adapter.

Il est parfaitement normal que vous vous sentiez frustrée et impatiente si vous avez dépassé le terme. Dites-vous que ce temps supplémentaire est mis à profit par votre corps et votre enfant pour finir les préparatifs de l’accouchement et permettre son déroulement dans les meilleures conditions.

Sources: - Kaplan, A. (red.) (2009). Lärobok för barnmorskor. (3., omarb. uppl.) Lund: Studentlitteratur.