Stock-Image68

Les bienfaits de l’ocytocine sur la femme enceinte

L’ocytocine a des effets positifs pour tout le monde, mais d’autant plus pour les femmes lors de la grossesse et l’accouchement. Pendant la grossesse, les niveaux d’ocytocine dans le corps de la femme augmentent en continu, pour atteindre des records en fin de grossesse. Il s’agit là d’un processus naturel qui prépare la femme à l’accouchement, autant physiquement qu’émotionnellement.

Se préparer à la naissance

Les effets de l’ocytocine sur notre bien-être et notre psychisme s’accompagnent de nombreux avantages avant et pendant l’accouchement. L’ocytocine aide la femme enceinte à ne pas se sentir seule pendant qu’elle prépare son foyer pour l’arrivée du bébé et à s’ouvrir davantage aux personnes de son entourage. Ces préparatifs résultent indirectement de cette hormone, qui aide la femme à se sentir prête et confiante. Des recherches ont montré que les massages lors de la grossesse confèrent de nombreux bénéfices à la santé grâce à la libération accrue d’ocytocine dans le corps.

Pendant la nuit, lorsque notre corps est en phase de sommeil et de détente, notre sensibilité à l’ocytocine augmente automatiquement. C’est pourquoi autant de femmes ressentent leurs premières contractions pendant la nuit ou tôt le matin, lorsque le corps est à son niveau le plus détendu et réceptif à l’hormone qui enclenche le début du travail.

Le lien entre la mère et l’enfant

De nombreux facteurs contribuent à augmenter les niveaux d’ocytocine après la naissance, tant pour l’enfant que pour sa mère. Renifler la tête de l’enfant dès qu’il est posé sur le sein de sa mère est un bon exemple d’action libératrice d’une grande quantité d’ocytocine. Pour la même raison, il est bon d’éviter de recouvrir le crâne de l’enfant d’un bonnet lors des premières heures qui suivent sa naissance, à moins qu’une raison médicale ne le justifie, comme une naissance prématurée ou un bébé en sous-poids. Dans certains hôpitaux, les bébés nés par césarienne ou après un déclenchement artificiel peuvent aussi être couverts d’un bonnet juste après leur naissance.

L’ocytocine de synthèse

Peu après la naissance, toutes les femmes reçoivent une petite dose d’ocytocine de synthèse (par voie intramusculaire ou intraveineuse) afin d’aider l’utérus à se contracter et d’éviter des saignements excessifs. Une fois le placenta retiré, une plaie se formera à l’intérieur de l’utérus pouvant causer l’écoulement de sang si l’utérus ne se contracte pas correctement. Les contractions utérines après la naissance causent souvent des douleurs dites post-partum, qui peuvent être d’autant plus fortes si la mère a eût plus d’un enfant. L’ocytocine agît sur tout cela.

Pour plus d’informations sur l’ocytocine, rendez-vous dans Articles et Outils, dans le menu Grossesse.

Source: - Myles, M.F., Marshall, J.E. & Raynor, M.D. (red.) (2014). Myles textbook for midwives. (16th edition). Edinburgh: Elsevier.